L'avis d'un comité de lecture

Bina nous livre, nous propose un excellent roman fantastique dans un monde qui ressemble fortement au nôtre, tout en se déroulant sur une autre planète de notre système.
Jack, le personnage principal, ainsi que les autres protagonistes sont vivants, expressifs, dans un ensemble structuré et imagé. Un véritable plaisir, une histoire captivante et intense. Entre réel et fantastique, le lecteur trouvera dans cet ouvrage un cadre propice au développement de son imagination.
Un ouvrage qui permet de s'adresser à un large public de par un style d'écriture fluide et maîtrisé.



Article dans le F'Aimons-nous. (Mensuel de la commune de Faimes)

 

 

C’est avec curiosité et plaisir que j’ai lu le premier roman de Bina, roman d’aventures pour la jeunesse en particulier, me semble-t-il. L’histoire d’un héros hors du commun, au courage et à la force de caractère exemplaires, en intéressera plus d’un. Ce personnage attachant, fidèle en amitié, et en amour, parviendra-t-il à assumer son destin? Ce premier tome prometteur en annonce d’autres. Bonne lecture.

 

 

«L’union fait la force», Tome 1, Bina. (17 euro)

Marianne François

 


Article dans le journal "Dimanche"


Article dans le journal "L'Avenir"

 

Que l’union fasse la force, tome II

 

 

Jack, l’ami imaginaire de l’adolescence de Sabrina poursuit sa destinée dans le tome II de la saga «L’Union fait la force». Un «Nouveau départ»…

 

Jack, son ami, a bercé les rêves et les histoires de l’adolescence de Sabrina «Bina» Croufer. Il revit dans sa mémoire pour ne pas mourir dans l’oubli.

 

«Jack, c’est mon ami imaginaire, quand j’avais 13 ans. Je n’avais pas envie qu’il disparaisse. J’avais la volonté de le retrouver dans les histoires dont je me souvenais», confie l’auteure faimoise. Après le tome I et le début de sa destinée, Jack prend un nouveau départ pour la suite, mais pas la fin, de ses aventures. Deux autres tomes vont compléter son histoire.

 

«Férue de lecture, mais sans aucune formation à l’écriture, j’avais juste envie de partager mon héros. Je suis fille unique et Jack est un peu mon frère imaginaire. J’ai voulu retranscrire sa vie.»

 

La lecture comme moyen d’évasion

 

Sabrina a grandi dans une famille où la lecture est quasi la seule évasion. Alors, durant 10 ans, «Bina» s’évade. Elle remplit les pages des aventures de son héros. Sur papier d’abord, sur ordinateur ensuite. Boostée, obsédée par une phrase: «vis tes rêves et fais tout pour qu’ils se réalisent».

 

Entre 13 ans et 35 ans, son imagination a évolué. «Il y a 22 ans, ma grand-mère avait lu mes manuscrits. Ils étaient moins structurés, moins évolués. Aujourd’hui, c’est plus étoffé, plus mûr aussi», avoue Bina qui évoque son héros avec verve et passion.

 

La base du tome I est identique à celle de ses 13 ans. «Mais le texte a été fortement modifié. Une rénovation totale sur les fondations», insiste Bina.

 

Mélange de science-fiction et de psychologie, la saga «L’Union fait la force» (l’allusion nationale est volontaire) est accessible aux lecteurs dès 12 ans. «Même si c’est plus science-fiction qu’un autre genre». Dans une écriture déliée qui conduit le lecteur à ne plus lâcher le bouquin. «Un vrai moment de détente» a confié une lectrice à l’auteure…

 

«L’Union fait la force» Tome 1 «Destinée» et tome II «Nouveau départ» (17€/tome) dans les librairies Maximum (rue de Huy) et L’Epi (av. Reine Astrid) à Waremme. Et à la librairie Olvi (Verlaine). www.binalunionfaitlaforce.be et page facebook/Bina

 


Une vraie vie de chien, si si, croyez-moi !

 

  • s 6 octobre 2017 Blog :  http://www.lireetdecouvrir.com

 

Aujourd'hui, je reçois Bina, auteur de science-fiction. Bien sûr, il s'agit d'un pseudonyme et derrière lui se cache une jeune femme avide d'écriture et à l'imagination débordante.Au point d'avoir inventé un monde extra-terrestre où les hommes sont devenus... des chiens. Nous allons lui demander comment cela lui est venu.

 

https://img.over-blog-kiwi.com/2/42/96/16/20171006/ob_b33f28_image.jpg

 

 

 

Bonjour Bina, merci de bien vouloir répondre à nos questions pour nos lecteurs !

 

Bonjour Laurent, merci à vous de vous intéresser à « L’union fait la force ».

 

Vous expliquez sur votre site que vous écrivez depuis très longtemps, mais que vous avez ressorti vos manuscrits depuis peu. Pourtant vous avez déjà sorti deux tomes des aventures de Jack. Comment faites-vous pour être aussi prolifique ?

 

Au départ les aventures de Jack et ses amis tenaient en deux briques de plus de 450 feuilles A4. Ma meilleure amie m’a dit : « c’est cool, mais ne penses-tu pas que ça risque de faire des livres vraiment très volumineux ? Si tu veux que tes livres puissent être lus par des jeunes, il faut penser qu’ils doivent pouvoir les transporter facilement. »

 

Elle avait tout à fait raison. Du coup, j’ai « coupé » l’histoire en 4. Ça m’a permis aussi de l’étoffer  et d’aller plus en profondeur.

 

Je suis prolifique, car au fond de moi, je n’ai pas envie que l’histoire s’arrête, j’aime beaucoup Jack et son univers.

 

On m’a rapporté que vous êtes sur un troisième livre, est-ce toujours la suite ou une histoire différente ?

 

C’est la suite, la dernière phase de correction est en cours… Il s’intitule : Retour.

 

Beaucoup de mes lecteurs me font d’ailleurs part de leur impatience de découvrir la suite. J’ai un peu la pression. ;)

 

Comment écrivez-vous ? Vous bloquez des périodes d’écriture ou vous prenez un certain temps chaque jour ?

 

Généralement, j’écris le soir quand le programme à la télé n’est pas très intéressant. Puis, j’imprime le premier jet et le corrige pendant mes pauses au travail,  pendant mes moments de détente ou pendant un long trajet en voiture.

 

Il arrive parfois que je reste quelques jours sans pouvoir écrire. Cependant, je ne sais pas résister longtemps à l’appel et je reprends la correction avec joie.

 

 

Vous n’êtes pas éditée, est-ce un choix de votre part ?

 

Un choix, en quelque sorte. Car j’ai envoyé mes manuscrits à un bon nombre de maisons d’édition, mais malheureusement, seules celles à compte d’auteur m’ont répondu. L’investissement de base est trop élevé pour moi, donc, j’ai décidé d’auto éditer mes livres. Et ma foi, ça ne fonctionne pas trop mal.

 

Pensez-vous continuer encore de nombreux chapitres de l’histoire de Jack ?

 

Le tome 4 est écrit en grande partie…mais il y a encore pas mal de travail dessus. J’aime quand les choses sont bien faites.

 

J’ai toujours dit que ce serait une quadrilogie, mais comme je l’ai dit tout à l’heure, je n’ai pas envie que l’histoire s’arrête…on verra si le tome 5 germera.

  

Comment arrivez-vous à imaginer autant de choses pour vos romans ?

 

À la base, Jack était mon ami imaginaire. Étant enfant unique, je n’avais personne avec qui jouer à la maison. L’imagination d’un enfant n’a pas de limites ! Du coup, je vivais avec lui des aventures extraordinaires. En grandissant, je ne voulais pas qu’il disparaisse.

 

J’ai réécrit les histoires dont je me souvenais. Évidemment, l’angle de vue n’était plus le même alors, l’histoire a pris une tournure plus mûre et plus profonde.

 

Je m’inspire de ma vie, des évènements climatiques, parfois des personnes que je rencontre dans les magasins, les sources d’idées sont intarissables pour ceux dont l’imagination est aux commandes dans leur tête.

 

Avez-vous d'autres choses à ajouter pour nos lecteurs ?

 

J’ai envie que les lecteurs passent un bon moment en lisant « L’union fait la force ». Que les aventures de Jack soient un super souvenir littéraire, qu’ils aient envie de le conseiller à leurs amis. Que les parents offrent mes livres à leurs enfants et qu’ils plongent dans cet univers particulier et surtout qu’ils aient envie de savoir la suite.

 

Mais surtout que les lecteurs se disent… et pourquoi je n’écrirais pas moi aussi ? Car beaucoup de gens aimeraient écrire un livre, mais n’osent pas. J’ai une seule chose à leur dire : si vous n’essayez pas, vous ne saurez pas ! Écrivez ! Vous n’avez rien à perdre, plutôt tout à y gagner !